•  

    Avant de parler du 11 novembre, une dernière petite note sur la Toussaint.

     

    En photo ci-dessus, les plats traditionnels du jour. Bon, d'accord, ce ne sont pas vraiment des plats et ils ne sont pas vraiment traditionnels non plus, la plupart des gens avec qui j'en ai parlé n'en ayant jamais mangé, mais on en trouve à la sortie de tous les cimetières de Varsovie (et à d'autres occasions aussi).

     

    En haut, on trouve les obwarzanki, sorte de petits gros bretzels légèrement sucrés et présentés sous forme de collier.

    En bas, ce sont des pańska skórka ("peau du Seigneur" selon la traduction d'une de mes élèves). Ça ressemble à du nougat (pour la texture) sans aucun fruit sec et avec un goût de rose.

     


    votre commentaire
  •  

    à la polonaise...

     


    Découvrez Aldebert!

     

    Faut être sacrement motivé pour sacrifier sa grasse matinée dominicale quand comme moi on travaille aussi le samedi matin, mais dimanche je n'ai pas hésité et j'ai courageusement réglé mon réveil pour 9h55... Oui, je sais, je suis folle. Et dés qu'il a sonné, j'ai su que j'allais le regretter le lendemain à 6h.

     

    Mais le programme de la journée était plutôt alléchant: re-re-visite du musée de l'insurrection (pour voir s'il y avait des installations spéciales pour les commémorations d'actualité) et auparavant pour bien se remplir le ventre, petit passage chez Blikle pour un petit-déjeuner gargantuesque dans un décor "datant" de 1869.

     

    Personnellement, j'ai classiquement opté pour un petit-déjeuner typiquement polonais mais on peut aussi choisir le français (le moins cher et apparemment le moins copieux), l'anglais, le viennois ou le russe (le plus cher: caviar dés le matin...).

    Et là, on ne sais plus où donner de la tête: deux assiettes, un panier, un verre et une tasse arrivent progressivement pour remplir la table (note pour plus tard: prévoir une table par personne la prochaine fois; là, on a dû empiéter à côté).

     

    Alors sur la photo, au second plan: un café de petit-déjeuner (traduction littérale), un jus d'orange frais (la mauvaise surprise: le côté "frais" n'était pas compris dans le menu), le beurre du breakfast de mon voisin, une grosse omelette.

    Au premier plan: une drozdzowka (petite brioche), du serek (sorte de fromage frais à morceaux... indescriptible), de la mayonnaise, du beurre, de la confiture, des tomates et du jambon.

     

     

    Autant dire qu'à la fin du repas, j'avais la peau du ventre plus que tendue, j'étais prête à endurer les 4h de visite du musée qui finalement n'ont duré que 90 minutes: trop de monde. J'attendrai la rentrée scolaire pour y retourner tranquillement...

     

     


    2 commentaires
  •  

    Sachant qu'un panier P peut contenir deux kilos de fraises, que le susnommé panier est consigné et a une valeur d'un zloty, que le prix F du panier rempli s'élève à 5 zloty et que le zloty vaut actuellement 0,2941 euro, calculez:

    1. le prix K d'un kilo de fraise en zloty ainsi que le prix € du même kilo en euro

    2. le nombre de kilos qu'il vous faudra manger afin de rentabiliser le billet d'avion acheté pour satisfaire votre gourmandise sur la pelouse du parc Lazienki

     

     

    Hihi... Chez Intersection, le prix du kilo est à 8,5€...

     

     


    votre commentaire
  • Une chose que j'aime bien en Pologne, c'est le rayon fruits et légumes: on y voit des choses qu'on ne trouvera jamais en France. Par exemple cette énorme fleur de tournesol (27 cm au garrot de diagonale) pour moins de 2 zl (soit 0,5 euros).

    Du coup on peut croiser dans la rue des gens en train de grignoter des graines de tournesol une énorme fleur à la main. C'est sûrement bien meilleur pour la santé que les sachets de pipasol plein de sel de notre enfance.

    <script type=text/javascript> </script>

    votre commentaire
  • Bon finalement, ce que je préfère dans la gastronomie polonaise, c'est certains de leurs gâteaux, en particulier la szarlotka (prononcer charlotka). C'est une sorte de tarte aux pommes. Elle est composée d'une base plus ou moins épaisse et d'une garniture de pommes, coupées en très petits morceaux. Cette dernière est parfois également recouverte de pâte (façon cramble) comme sur ma photo.

    Bon j'ai triché, c'est pas moi qui l'ai faite, mais il y a peu de chance que je la réussisse aussi bien, alors ... Mais si ça vous intéresse, il y a plein de recettes sur internet, je ne saurais vous en recommander une sans l'avoir essayée...

    <script type=text/javascript> </script>

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique